Innover ensemble pour la cacaoculture de demain

Contexte

photo4.jpg

Cacao Forest en République Dominicaine

 

Avec plus de 80 % de ses surfaces cacaoyères cultivés en bio en 2011, la République Dominicaine est le principal exportateur mondial de cacao certifié bio.

En milieu rural, la culture du cacao est la principale activité économique et permet à de nombreuses familles dominicaines de pouvoir vivre.

Lancé en République Dominicaine en 2015, le programme Cacao Forest a pour ambition de créer des modèles d’agriculture innovants qui conserveront la diversité et la qualité de la production de cacao et amélioreront les conditions de vie des producteurs, tout en protégeant l’environnement.

Cacao Forest a pour ambition de générer des innovations pour une cacaoculture durable en République Dominicaine via une alliance entre partenaires locaux et internationaux.

Financée par Valrhona, une étude préliminaire a été réalisée par le CIRAD entre Octobre 2014 et Mars 2015. Ce diagnostic a porté sur la production, la biodiversité végétale et les usages locaux de ces produits dans les provinces de Duarte et d’El Seibo.

En effet, ces régions rassemblent 75% des producteurs et 74% surfaces cultivées en cacaoyers dans le pays (Ministerio de agricultura, 2006).

Ces informations ont ensuite été complétées par Cacao Forest avec une étude de marchés et un diagnostic des dynamiques rurales, tous deux conduits entre avril et septembre 2016 sous la supervision de TFT dans les mêmes provinces et celle de San Cristobal (10% des producteurs et surfaces cultivées).

Les études conduites par le CIRAD (2015) et TFT (2016) reposent sur des revues de littérature, des enquêtes auprès des producteurs et de leurs familles, des inventaires botaniques et des mesures agronomiques dans les cacaoyères, des entretiens avec des acteurs clefs et des jeux participatifs.