Innover ensemble pour la cacaoculture de demain

Sauvez le cacao grâce à la forêt  

home.jpeg

Jusqu’où êtes-vous prêts à aller pour croquer du bon chocolat demain ? 
Soutenez Cacao Forest, un projet qui va sauver le cacao grâce aux arbres.

AUJOURD’HUI, LA CULTURE DU CACAO N'EST PLUS DURABLE

Depuis 1960, la production mondiale de cacao a quadruplé, polluant ou emportant avec elle des étendues entières de forêt, de l’Afrique de l’Ouest à l’Indonésie, en passant par l’Amérique Latine (Baromètre de Cacao 2018). En dépit de la hausse de la demande, des millions de petits producteurs continuent à vivre dans la pauvreté. En Côte d’Ivoire, premier pays producteur au monde, l’organisation Fairtrade estime ainsi qu’à peine 43% des producteurs gagnent de quoi vivre (revenu moyen de 0,78$/jour). Dans ce contexte, sans surprise, peu de jeunes souhaitent reprendre l’activité de leurs parents. Le futur de la filière de cacao est fragile, soumis à ces nombreux enjeux et à l’impact du dérèglement climatique.

 

Mais nous aimons toujours autant le chocolat… Et les consommateurs sont de plus en plus nombreux.
Alors si nous voulons pouvoir manger du chocolat dans les années à venir, c’est maintenant qu’il faut agir.


L’AVENIR DU CACAO NOUS (RE)UNIT

C’est pourquoi le projet Cacao Forest est né en 2015. Nous réunissons dans un partenariat hors du commun des producteurs, des scientifiques, des ONG, des Grandes Écoles, des artisans chocolatiers, et des entreprises engagées pour créer et tester des pratiques agroforestières et ainsi identifier celles qui auront les meilleurs résultats pour les producteurs et l’environnement.  

Pour nous tous, c’était une évidence, il fallait agir ! 

Et l’agroforesterie - la culture de cacaoyers associée à d’autres espèces végétales semblait être LA solution, permettant aux producteurs de  promouvoir la biodiversité et la santé des sols de leur parcelles, tout en diversifiant et augmentant leurs revenus.

Un défi d’une telle ampleur demande une approche systémique et innovante, une approche qui s’appuie sur les expertises diverses et la collaboration étroite des différents acteurs de la filière, depuis les producteurs jusqu’aux entreprises, et même vous, les consommateurs. Le partenariat hors du commun qu’est Cacao Forest est notre réponse, l’agroforesterie notre solution.

 

farmers.jpg

UNE ÉQUIPE ENGAGÉE

Le fonds de dotation TERRA ISARA a pour mission de contribuer à développer de nouveaux systèmes agricoles et alimentaires aptes à produire en quantités suffisantes des produits agricoles et alimentaires sains, tout en préservant les ressources naturelles et en permettant au monde agricole de vivre décemment des fruits de son travail. C’est pourquoi TERRA ISARA est fière de soutenir Cacao Forest.  

Pour le projet Cacao Forest, TERRA ISARA s’est entouré de partenaires engagés et complémentaires :

  • Des scientifiques du CIRAD* : Martin Notaro, Patrick Jagoret et Olivier Deheuvels

  • L’ONG TFT* : Marianne Martinet et Maria Rey del Arce

  • Christophe David et Karima Latti de l’ ISARA*

  • Des chocolateries : Valrhona (Pierre Costet et Julia Holiday), la Chocolaterie Weiss (Elodie Raineri), Révillon et AlterEco (Damien François et Julie Blaise)

  • L’association d’artisans pâtissiers chocolatiers Relais Desserts : Eric Vergne et Marie Loones

  •  

Chaque membre apporte son expertise, son temps et du soutien financier à l’initiative. Sur terrain, les activités de Cacao Forest sont gérées par Martin Notaro (CIRAD) et Maria Rey del Arce (TFT) en coordination avec les producteurs et les partenaires locaux dont les coopératives CONACADO et FUNDOPO.  

 

photo3.jpg

NOTRE APPROCHE

Lancé en 2015 à la République Dominicaine, le projet Cacao Forest est réparti sur 7 ans. Notre méthodologie consiste en 3 grandes étapes :

  1. Analyse sur terrain des pratiques de culture actuelles.

  2. Ateliers avec les producteurs pour imaginer de nouvelles pratiques agroforestières et les premiers pilotes de vente de leurs fruits et légumes.

  3. Plantation d’arbres pour tester les pratiques imaginées.

 À la fin de notre recherche, nous déploierons les meilleures pratiques au niveau national avec les producteurs partenaires.  

OÙ EN SOMMES-NOUS ?

Aujourd’hui, Cacao Forest concerne directement 30 petits producteurs propriétaires de leurs parcelles, au sein des coopératives bio et équitables FUNDOPO et CONACADO en République Dominicaine.

Il a fallu organiser pas moins de 34 ateliers rassemblant des producteurs, techniciens, experts sur 2 zones représentatives. Leurs travaux ont abouti à la conception de 4 « parcelles idéales de cacao en agroforesterie » à tester dans chaque zone.  Deux zones représentatives ont été retenues pour ces ateliers :  San Cristobal, au Sud de l’île, et les départements de Duarte et El Seibo, plus au Nord.

Ce n’est qu’une fois cette étape passée que nous pourrons partager et répliquer les bonnes pratiques dans le reste du monde.

 

photo5.jpg

 AIDEZ-NOUS À PLANTER DES ARBRES !

Pour aller plus loin, et à terme planter plus de 11000 arbres dans nos 36 parcelles test d’un quart d’hectare, nous avons besoin d’acteurs qui manquent encore à l’appel dans ce projet : vous ! Nous lançons donc cette campagne de crowdfunding sur Blue Bees pour lever 15 015 €. Les dons commencent dès 21€, soit le montant nécessaire pour planter 3 arbres et assurer leur suivi scientifique.

LES IMPACTS POSITIFS DU PROJET

  • Améliorer la résilience des communautés de producteurs de cacao

  • Diversifier les revenus des producteurs

  • Protéger l’environnement

  • Accroître la productivité des parcelles des producteurs

  • Être acteur de l’avenir durable du cacao